Chapitre 1. Introduction à la comptabilité générale canadienne

La comptabilité générale est la science de l'enregistrement et de la présentation des activités économiques d'une entité quelconque comme une personne, une entreprise, une coopérative, une entreprise gouvernementale, le gouvernement lui-même, des organismes de charité et d'autres entités semblables.
La comptabilité est en partie la gestion des comptes appelés comptes de grand livre ou comptes de GL.
La comptabilité générale est l'ensemble des principes, des normes et des règles pour comprendre les transactions financières et bien les enregistrer dans les comptes. Une transaction financière est toute transaction monétaire entre deux entités, par exemple l'achat d'un litre de lait à l'épicerie.
La tenue de livre est le processus d'enregistrement d'une transaction financière dans les registres
comptables. Le grand livre comptable est l'ensemble de tous les comptes financiers d'une entité. Toutes les entités gouvernementales ou non gouvernementales, privées ou publiques, à but lucratif ou sans but lucratif ont un grand livre.

Certaines informations financières identifient un compte :
● Nom du compte : Encaisse ou un nom approprié. (Voir Annexe I pour une liste de comptes)
● Numéro du compte : 23100 ou un numéro approprié.
Un compte est affecté par une transaction ayant les informations :
● Date : 20X1-03-27
● Explication : Ici aucune, car la référence JG105 de la transaction a suffisamment de détails
● Référence : Numéro de la transaction, JG105
● Montant : Le montant de la transaction qui affecte le compte
● Solde : Le solde du compte, soit la somme des débits moins la somme des crédits
● Dt/Ct : Type de solde, débiteur ou créditeur. Dans l'exemple précédent, le compte Encaisse a
deux soldes débiteurs : 10 000 Dt et 7 500 Dt.
Un montant au débit est un montant à gauche et un montant au crédit est un montant à droite.
L'acronyme pour débit est « Dt » et celui de crédit est « Ct ». On dit que le 10 000 $ est un débit au compte « Encaisse » fait le 20X1-03-09 résultant en un solde de 10 000 $ au débit. Le 2 500 $ est un crédit au même compte qui est fait le 20X1-03-27 résultant en un solde cumulatif de 7 500 $ au débit.
S'il n'y a pas d'autres transactions, le solde du compte « Encaisse » au 31 mars 20X1 est 7 500 $ Dt ou 7 500 $ au débit.

Éléments et postes des états financiers
Les effets des transactions financières sont présentés dans les états financiers en regroupant les
transactions en fonction de leurs caractéristiques économiques. Ces groupes ou ensembles de
transactions financières sont les éléments des états financiers. En pratique, les transactions sont
enregistrées dans les comptes du grand livre. Un compte du grand livre général a certaines
caractéristiques économiques. Un ou plusieurs comptes du grand livre général sont présentés dans les états financiers d'une entité.

Tous les comptes sont classés dans un ordre bien précis dans le plan comptable. Le plan comptable
organise l'information financière d'une entité et facilite la présentation ou le regroupement des comptes lors de leur présentation aux états financiers. La figure suivante montre les comptes de grand livre classés par ordre de numéro de compte.

La première fiche ou le premier compte est le compte « 10 000 Brevets », la deuxième fiche ou le deuxième compte est le compte « 10 100 Droit d'auteurs », et ainsi de suite. Une petite ou moyenne entité ou organisation peut avoir 50, 75, 1 00 comptes de grand livre comptable. Une grande organisation peut en avoir des milliers. Le nombre exact dépend de la grosseur de l'entité et de la complexité des opérations.

Comptabilité à partie double
Toute opération est inscrite dans deux comptes aux moins avec la somme des débits qui est égale à la somme des crédits. Le livre « Summa de Arithmetica, Geometria, Proportioni et Proportionalita », écrit par Luca Pacioli, fut publié à Venise en 1494. Il a été réimprimé en Toscolano en 1523. Ce livre est un ouvrage important en mathématiques et a eu un impact majeur sur la comptabilité. Le traité 11, section9 du livre qui discute de « particularis de Coputis et Scripturis, » est une explication de la comptabilité à partie double. Mathématiquement, la somme des débits est égale à la somme des crédits.

Journal général
Avant d'affecter les montants aux comptes du grand livre, il faut s'assurer que la règle précédente de l'égalité des débits et des crédits est respectée pour chaque transaction financière prise individuellement. En comptabilité générale, une écriture résume l'ensemble des débits et des crédits et l'écriture la plus simple est l'écriture de journal général. L'endroit pour inscrire une transaction ou une écriture est le journal général. C'est l'un des liens les plus importants entre les comptes du grand livre.

Exemple d'application du journal général
Un entrepreneur démarre une société « ABC Inc. ». Le 9 mars 20X1, il émet 1 000 actions ordinaires,de catégorie A votantes pour, 10 000 $ en espèces qu'il dépose dans son institution financière. Le 27 mars 20X1, il acquiert des machineries pour 1 500 $ et du mobilier de bureau pour 1 000 $ payés comptant.
Question :
Faites les écritures de journal général et donnez aux écritures les numéros JG090 ET JG105
respectivement.
Solution :
Les écritures JG090 et JG105 sont inscrites au journal général comme suit :

Les écritures de journal général sont reportées aux comptes de grand livre. Les fiches de comptes de grand livre sont classées selon le plan comptable de l'entité. En premier, l'écriture de journal général JG090 est reportée à l'« Encaisse » et au « Capital-actions ordinaire ». Puis, la transaction JG105 est reportée au compte « Machineries », « Mobilier de bureau » et « Encaisse ».

Balance de vérification
La balance de vérification est la liste des comptes classés selon le grand livre comptable général ou selon le plan comptable. Le solde de tous les comptes est présenté dans une colonne « débit » ou une colonne« crédit », selon le solde sur la fiche du compte dans le grand livre général. Les totaux des colonnes « débit » et « crédit » sont aussi présentés.
La balance de vérification de « ABC Inc. » au 31 mars, 20X1 est :

Le total des débits est égal au total des crédits d'où la fameuse phrase des comptables « Ça balance » et le double soulignage des totaux.

Comptes en T
Pour résoudre les problèmes, il est pratique d'utiliser les comptes en T pour comprendre l'effet d'une ou plusieurs transactions sur les comptes de grand livre. Un compte en T est simplement un T dessiné à main levée

Les comptes en T servent à comprendre un aspect particulier d'un problème. Si le nombre de transactions est trop élevé, la quantité de chiffres devient très grande et il vaut mieux se servir des comptes normaux.

Le processus comptable
Le processus comptable identifie les transactions financières dans la vie de tous les jours. Le processus comptable est le suivant :
● Événement économique
● Pièces justificatives
● Écritures dans les registres comptables
● Report au grand livre
● Compilation des états financiers
● Attestation des états financiers
● Déclarations de revenus.

Un événement économique survient, comme un dépôt à l'institution financière. Une pièce justificative est produite, comme le bordereau de dépôt. Une écriture comptable est effectuée dans les registres comptables. Il y a report au grand livre de l'écriture. Les états financiers sont compilés. Ils sont ensuite vérifiés, examinés, etc. Il y a attestation des états financiers. Les déclarations de revenus sont produites aux gouvernements.



cours de comptabilité générale                                      source: Pierre Véronneau